Interview du recteur par des élèves de TLES

P1050034Jeudi, 8 octobre 2015, dans le cadre de Journaliste d’un jour, 4 élèves de TLES ont pu rencontrer le recteur de l’académie de Strasbourg. Cet interview est à l’origine de leur article paru vendredi 9 octobre dans J1J.

« L’éducation rend les individus plus libre »

Germaniste et historien, professeur d’Université et ex-conseiller de l’ancien Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, Jacques-Pierre Gougeon est, sur nomination du Président de la République, recteur de l’Académie de Strasbourg depuis l’automne 2013. Sous sa responsabilité : quelque 351 000 élèves scolarisés de la maternelle à l’université, ainsi que 26 000 enseignants et personnels. « Mon rôle est d’appliquer dans la région la politique de l’Etat en manageant les personnes qui m’entourent, qu’ils soient chefs d’établissements, professeurs, médecins… » Très attaché aux valeurs de l’école, Jacques-Pierre Gougeon martèle qu’à ses yeux « l’éducation rend les individus plus libre. Elle doit empêcher le déterminisme. L’éducation, c’est comprendre le monde. C’est l’insertion professionnelle. »

Langues et décrochage

Fort de ses convictions et « la carte de l’académie bien en tête pour mesurer le retard éducatif dans l’académie », Jacques-Pierre Gougeon s’est fixé un certain nombre de priorités. Ainsi, il veut tout d’abord « lutter contre l’échec et le décrochage scolaire. L’Alsace compte 5 % de décrocheurs alors que la moyenne en France est à 8 %. Nous mettons tout en œuvre pour encore réduire ce nombre. » Pour ce faire, il préconise notamment d’offrir aux élèves une meilleure information sur l’orientation.

Autre dossier, autre engagement. Le recteur insiste sur la nécessité « de l’apprentissage des langues vivantes », un domaine dans lequel l’Alsace est déjà en pointe. Par exemple, « 22% des élèves de lycée choisissent une troisième langue, contrairement à 9 % dans le reste du pays », souligne Jacques-Pierre Gougeon. L’apprentissage de l’allemand est particulièrement important dans la région, insiste encore ce germaniste de formation en pointant les débouchés professionnels que cette langue offre.

 

Des liens avec les milieux économiques

Dans l’objectif de garantir des débouchés aux élèves, il mise également beaucoup sur la valorisation des baccalauréats professionnels et une facilitation de l’accès aux études post-bac. « Renforcer les liens entre l’école et les milieux économiques » est également une priorité pour le recteur. En ce sens, il a encore déjeuné, ces deux derniers jours, avec Philippe Gabarra, le directeur régional de la Banque de France, et Christophe Piochon, le directeur général de Bugatti Automobile.

Nous l’avons aussi questionné sur son parcours et ses motivations pour savoir comment ces dernières l’ont poussé à devenir recteur. En outre, Mr. Gougeon a été conseillé du Premier Ministre ce qui lui apporte une certaine expérience dans le domaine politique. De plus, comme précisé précédemment il a été professeur à l’université ce qui lui donne des connaissances cruciales dans le cadre éducatif. Quant à ses motivations, elles sont liées à l’école qui selon ses dires lui a beaucoup apporté. Il nous parle du développement et de la libération de l’individu que selon lui l’école peut offrir. Il nous explique qu’à ses yeux l’éducation est l’un de principaux moteurs du changement dans une société.

Camille Besnier

Agathe Freyburger

Andréa Girr

Khadijat Issakova

P1050031

 

Une rencontre à l’hôtel du Rectorat

Après la rencontre avec Jacques-Pierre Gougeon, Recteur de l’Académie de Strasbourg, nous avons pu entrevoir de façon plus claire en quoi consiste exactement le métier de recteur. Ainsi, dans le salon de l’hôtel du recteur construit en 1850, il a aussi abordé ses projets pour le présent et l’avenir dans sa fonction.

 Ainsi, Monsieur Gougeon, Recteur depuis 2013, ancien Professeur d’Université a été nommé par le Président de la République à son poste actuel. Dans ses fonctions, il représente le Ministre de l’Education Nationale au sein de la Région Alsace. Son métier consiste donc à faire ce qu’il y a de plus profitable pour l’éducation en Alsace, cependant toujours dans un cadre national. Il explique aussi son rôle de « manager » en abordant le côté politique de ses fonctions, notamment la communication avec les élus de la région. Il nous précise qu’il n’est pas tout seul à assumer l’éducation dans la région Alsace en parlant par exemple des 26 000 personnes (professeurs, chefs d’établissement etc.), qui travaillent au développement de l’éducation ainsi que les fonctionnaires travaillant au rectorat.

Dans un cadre plus personnel nous avons évoqué ses connaissances germanistes et sa formation d’historien en lui demandant en quoi ses spécificités lui apportent un petit plus dans sa profession. En effet ses liens avec l’Allemagne lui permettent de mieux comprendre l’Alsace actuelle qui a un passif passé commun avec ce pays voisin. Enfin, sa formation d’’historien lui permet de s’intéresser au patrimoine très riche de l’Alsace, ce qui l’aide à comprendre les différentes mentalités.

Nous l’avons aussi questionné sur son parcours et ses motivations pour savoir comment ces dernières l’ont poussé à devenir recteur. En outre, Mr. Gougeon a été conseiller du Premier Ministre ce qui lui apporte une certaine expérience dans le domaine politique. De plus, comme précisé précédemment il a été professeur à l’université ce qui lui donne des connaissances cruciales dans le cadre éducatif. Quant à ses motivations, elles sont liées à l’école qui selon ses dires lui a beaucoup apporté. Il nous parle du développement et de la libération de l’individu que selon lui l’école peut offrir. Il nous explique qu’à ses yeux l’éducation est l’un de principaux moteurs du changement dans une société.

Enfin, nous l’avons interrogé sur ses projets en tant que recteur. Il nous a présenté les sujets qui lui tiennent le plus à cœur au niveau de l’éducation : une politique de lutte contre l’échec scolaire, de développement des langues vivantes. Mais aussi de valorisation des bacs professionnels et d’un accès facilité aux études post bac. Ce sont donc sur ces grandes idées que le recteur travaille.

Camille Besnier

Agathe Freyburger

Andréa Girr

Khadijat Issakova

Elèves en TLES au Lycée Marc Bloch