La jeunesse franco-allemande entretient la flamme

20180714_190702

C’est un week-end qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. Trente jeunes, quinze en première Abibac du lycée Marc Bloch  et quinze du Einstein Gymnasium de Kehl se sont recueillis ensemble devant la tombe du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe à Paris à l’occasion de la cérémonie du 14 juillet. Ce moment hautement symbolique, très fort en émotion, a été l’aboutissement d’un projet lancé il y plus d’un an par Mireille Hincker, vice-présidente de l’association des Plus Grands Invalides de guerre. Il s’agissait pour elle d’organiser une cérémonie exceptionnelle, résolument tournée vers l’avenir, à l’occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Les étapes de ce projet ont été nombreuses : cérémonie de l’armistice le 11 novembre place de la République à Strasbourg, (re)découverte des monuments aux morts des communes d’origine des jeunes, excursion dans les tranchées et à l’historial du Hartmannswillerkopf mais aussi réflexion sur le projet de réécriture du traité de l’Elysée. Autant de moments qui ont contribué à rapprocher ce groupe d’adolescents ainsi qu’ à nourrir leur réflexion de futurs citoyens engagés. Pour leurs enseignants, Edith Stroh-Weber et Volker Langerberger, ces mois de collaboration avec l’association des Plus Grands Invalides de guerre aura été un magnifique exemple d’éducation à la paix : apprendre des guerres pour construire et garantir la paix. Essentiel aussi aura été de permettre à ces jeunes de rencontrer des grands invalides, d’échanger sur leur engagement au service du pays, de comprendre comment ils sont parvenus à se redresser et à garder foi en la vie.

20180714_183752

Both comments and pings are currently closed.

Vous ne pouvez pas commenter cette page.

Powered by WordPress | Designed by: WordPress Themes | Thanks to best wordpress themes, Find WordPress Themes and Themes Directory