Organisation des enseignements au lycée

 

La réforme du lycée rééquilibre les voies générale et technologique et les séries à l’intérieur de chaque voie. Elle permet aux élèves de se spécialiser progressivement, pour préparer leur projet d’orientation de manière réfléchie.

 

Les grilles horaires du cycle terminal (1ère et Terminale)

Des séries plus équilibrées

L’organisation et les contenus des séries sont rénovés pour marquer leur spécificité et favoriser la réussite dans l’enseignement supérieur.

La série générale littéraire (L) devient une série d’excellence pour l’apprentissage des langues vivantes et la connaissance de l’international.

Les séries technologiques STI2D et STL deviennent plus polyvalentes et sont clairement tournées vers la poursuite d’études post-baccalauréat.

Une spécialisation progressive

En seconde, aider les élèves à se déterminer

La nouvelle organisation de la seconde facilite le choix d’une série de première pour les élèves.

Les enseignements communs représentent 23h30 de cours par semaine, soit 80% du total de l’horaire-élève. Les lycéens choisissent obligatoirement deux enseignements d’exploration (1h30), dont un dans le domaine de l’économie. Leurs choix ne conditionnent pas l’accès à une série déterminée.

En cycle terminal de la voie générale, des séries moins cloisonnées

Les trois séries générales (ESLS) comportent des enseignements communs et des enseignements spécifiques.

En classe de première, 60 % des enseignements sont communs. À l’inverse, en terminale, près de 70 % des enseignements sont spécifiques.

Cette nouvelle organisation permet plus facilement qu’avant les réorientations d’une série à l’autre, sous réserve de renforcement dans les disciplines spécifiques de la série envisagée.

En classe terminale, la palette des enseignements de spécialité est enrichie.

En série L, des enseignements obligatoires de “littérature” et de “littérature étrangère” en langue étrangère en première et en terminale, un enseignement de spécialité en terminale “droit et grands enjeux du monde contemporain” sont créés. Les spécialisations en arts, mathématiques, langues anciennes, langue vivante 3 ou langue renforcée sont conservées.

En terminale ES, une spécialisation en “sciences sociales et politiques” ou en “économie approfondie” est créée.

En terminale S, un enseignement de spécialité d’ “informatique et sciences du numérique” s’ajoute aux spécialisations en physique-chimie, mathématiques et sciences de la vie et de la Terre.

En cycle terminal de la voie technologique, des séries à vocation industrielle rénovées

Les nouvelles séries se caractérisent par une forte polyvalence, avec des domaines de spécialité larges aux contenus adaptés aux évolutions industrielles actuelles.

Les séries STI et STL, modernisées pour favoriser les poursuites d’études supérieures technologiques, sont mises en place à la rentrée 2011.

La série STI devient la série STI2D (Sciences et technologies industrielles et du développement durable). Elle est réorganisée en 4 spécialités :

    • “innovation technologique et éco-conception”,
    • “système d’information et numérique”,
    • “énergies et développement durable”,
    • “architecture et construction”.

La spécialité “arts appliqués” de la série STI devient le cœur de la nouvelle série “sciences et technologies du design et des arts appliqués” (STD2A).

La série STL est réorganisée en 2 spécialités : “biotechnologies” et “sciences appliquées en laboratoire”.

Comme pour les séries générales, la part des enseignements communs, importante en classe de première, se restreint en terminale pour laisser plus de place aux enseignements spécifiques (transversaux et de spécialité).

Pour les séries tertiaires récemment rénovées, STG et ST2S, des aménagements interviendront à compter de la rentrée 2012.